Présentation de l'ADEAC

Historique

A l’origine de cette association se trouvent 3 amis, à l'époque Doctorants du CERDP : Laetitia BERNARDINI-FRICERO, Sarah FARHI et Laurent MARTELLO.

En confrontant leur vécu et leur expérience au sein du CERDP, ils ont dressé 2 constats :

1°) Ce laboratoire de recherches comptait, à l'époque, environ 45 Doctorants.

Depuis les années 2000, près de 90 étudiants ont pu devenir Docteur en droit privé.

Ils ont considéré que relevaient aussi du CERDP tous les étudiants répartis dans les cinq Master 2 dirigés par des enseignants qui y sont rattachés, soit plus de 90 tous les ans, dont la moitié représente chaque année des Doctorants potentiels pour le CERDP...

Selon les 3 Doctorants précités, ces chiffres démontrent indéniablement l’importance quantitative et qualitative du CERDP mais imposent aussi un autre constat.

2°) Sauf au titre d’échanges scientifiques très ponctuels, à l’occasion des colloques organisés par le CERDP, il n’existait, à l'origine, aucun dispositif pour établir de véritables liens durables entre tous ces étudiants !

Volontaires, dynamiques et bien décidés à tirer les conséquences de ces constats, les 3 amis ont alors décidé de créer l'ADEAC.

Philosophie et Objectifs

Laetitia BERNARDINI-FRICERO, Sarah FARHI et Laurent MARTELLO, membres fondateurs de l'ADEAC, en sont convaincus : les étudiants actuels comme les anciens étudiants du CERDP auraient beaucoup à gagner de tels partages ! 

 * D’un point de vue JURIDIQUE : quel juriste ne serait pas intéressé par l’idée de pouvoir être associé à des débats, d’initier des réflexions avec d’autres sur des questions de droit, sans la crainte, propre à l’étudiant, d’être noté ou évalué ? Quel juriste ne serait pas enthousiasmé par l’idée de pouvoir, à son niveau, participer à l’évolution du Droit ou à laccès au droit ?

 * D'un point de vue PROFESSIONNEL : quel étudiant ne serait pas satisfait de pouvoir poser vraiment des questions ou parler ouvertement des difficultés qu’il rencontre sur un exercice tel que la rédaction d’un mémoire, d’une thèse ou d’un article ? De pouvoir connaître des ficellessur le passage d’un concours ou d’un examen ? De savoir ce qui l’attend après sa formation et de faire les bons choix en conséquence ? De pouvoir peut-être même entendre parler d’une opportunité professionnelle et trouver un stage ou un emploi ?

 * D'un point de vue HUMAIN : qui ne serait pas ravi, ou simplement curieux, de retrouver d’anciens camarades de promotion, plus ou moins perdus de vue, pour savoir ce qu’ils sont devenus ? Pour renouer un contact, un peu distendu par les aléas de la vie, par mail ou par téléphone ? Pour discuter du bon vieux temps en toute convivialité, lors d’un apéritif ou d’un dîner ?

×